Clique sur moi :)
Magazine
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Résultats des concours
~
Concours de Dessin n°89 :
"
Noir et Blanc"

Intermédiaire avec modèle:
Haru Kaika


Confirmé avec modèle:
Fitia


Expert avec modèle:

Nini-Fly
Yeyelle


Intermédiaire sans modèle:
-Shaolan-


Confirmé sans modèle:
Toasterfugace


Expert sans modèle:
Barai Aki


~
Concours Graphisme 89:
"Pas de thème"

Intermédiaires
Lilimix

TomuuChan


Confirmé
Kurogami


Expert
-Shaolan-



~
Concours de Texte n°48 :
"Un jour de chance"


Sagiga:

"La première goutte de pluie s'écrasa en dizaines de petites perles dans ses cheveux ondulés. Les suivantes ne tardèrent pas et la petite fille leva la tête vers le ciel, par réflexe.
Il était couvert, les nuages se bousculaient, comme si ce ciel n'était pas assez vaste pour eux. Elle appréciait ces nuances de gris, cette beauté triste.
Une goutte manqua de lui tomber dans l'œil et elle se ressaisit. Elle avança d'un pas rapide, longeant le caniveau dans lequel l'eau commençait à sécouler. La journée commençait bien mal.
Elle avait manqué de se faire attraper par ce vieux grincheux de Ramski lorsqu'elle lui avait dérobé deux œufs frais dans son poulailler. Ensuite, à cause de l'humidité, elle n'avait pas réussi à allumer un feu et s'était résignée à gober l'un des œufs cru et à tenter de vendre le deuxième à quelqu'un qui en aurait autant besoin qu'elle. Elle vivait, ou plutôt survivait, dans une partie de la ville complètement abandonnée et fréquentée par de nombreux orphelins." [...]

Naru:

"Le son se répercutait de manière lugubre le long des couloirs, s'éparpillant dans les recoins sombres et humides des cachots. Soren se laissait trainer par ses deux bourreaux sans protester, feignant l'évanouissement sous les coups qu'on lui avait administrés. Le jeune homme avait encaissé les vingt premières minutes du lynchage en faisant mine de résister puis s’était laissé tomber après un coup-de-poing plutôt teigneux qui l'avait atteint à la joue.
Soren était aussi bien habitué aux coups qu'aux séjours plus ou moins longs dans les cachots du château. Abandonné devant les portes de l'église de la capitale, l'enfant aux cheveux blancs avait très vite été prit pour cible dans un royaume où être différent ne permettait pas de vivre très longtemps. Il avait grandi sous les regards haineux et méprisants d'Al Sorna, la capitale du Haut Royaume. À ses 10 ans, l'église l'avait mis à la porte sans le sous, sans autre vêtement que ceux qu'il portait, sans avenir.
Mais le jeune homme avait su s'adapter avec une facilité déconcertante à la cruauté et la rudesse de la vie d'orphelin des rues. "[...]

=> lire les textes

~ Concours de Photo n°19 :
"
Citrouilles, trouilles & Co"

Gagnante :
Kuro Neko-Chan




Félicitations à vous tous (et toutes) !! =)

Tous les gagnants des concours ici
Liens

Partenaires :




http://www.fun-animes.fr

http://spacefish.forum-actif.net/

http://tokyozone.1fr1.net/



Liens :

Les posteurs les plus actifs du mois
TomuuChan
 
yuriakai
 
Lonely D.
 
evilshurato
 
Hitsu'
 
Seiri
 
chrisfra
 
Naru
 
Kodachi
 
-Shaolan-
 

playlist


Bokurano

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bokurano

Message par Geno le Ven 26 Fév 2010 - 19:30


Titre original : Bokura no
Année de production : 2007
Studio : Gonzo
Genre : [Drame] [Cyber&Mecha] [Espace&Sci-Fi]
Auteur : [Kito Mohiro] [Mitsunaga Yasunori]
Volume, type et durée : 24 épisode de 24 minutes.

Bokurano

Synopsis :

Afin de passer plus de temps ensemble, quinze enfants se retrouvent au
bord de la plage après l’école. Avant de rentrer chez eux, ils décident
de visiter une caverne locale. À leur grande surprise, ils découvrent à
l'intérieur de celle-ci plusieurs ordinateurs allumés. À peine ont-ils
le temps de jeter un coup d'œil qu'un homme assez louche entre dans la
caverne. Il leur explique qu'il se sert de cet endroit pour préparer
son jeu dont l'histoire consiste à éliminer 15 envahisseurs à l'aide
d'un robot géant. Afin de prouver ses dires, il les invite à tester la
bêta de ce dernier. Tous acceptent avec plus ou moins d'entrain à
l'exception de Kana, la plus jeune du groupe. Ils se retrouvent
alors dans l'obligation de commander un robot géant afin de protéger
l'humanité se rendant compte très vite que ceci n'est pas un jeu et que
la moindre erreur pourra leur coûter la vie ainsi que celle de milliers
de personnes...

Critique par Animeka :
Spoiler:

On parle souvent de lois et de sentiments universels mais la pensée
humaine est elle universelle ? Si oui, sommes nous capables de créer
une œuvre universelle ? Le fonctionnement de notre société est si
simple à comprendre et pourtant l’être humain est une entité si
complexe. À travers Bokurano, l’auteur va s’attaquer à cette complexité
en la décrivant fidèlement dans les moindres recoins donnant à son
œuvre ce sentiment d’universalité qui lui va si bien.

Si Bokurano est passé quasiment inaperçu en France, c’est
évidemment en raison du design des méchas choisis par l’auteur. Du fait
de leur apparence nonchalante et de la lenteur des combats le public a
cru à une plaisanterie de mauvais goût.
Beaucoup ne se sont pas aperçus que ces derniers ne servent que
d’excuse à l’auteur ou plutôt d’appui pour lui permettre d’explorer
sans aucune limite la psychologie humaine. Le manga n’a d’ailleurs
jamais été répertorié dans la catégorie mécha mais bel et bien dans la
catégorie seinen en raison de cette description mature et réaliste de
notre société.

L’auteur nous met face à 15 enfants qui vont devoir sauver le
monde. Cela paraît si simple comme histoire et pourtant, elle se révèle
réfléchie, complexe et nous enferme dans des ténèbres comme il est dur
d’en imaginer.
À travers chaque combat que mènent les enfants, nous allons découvrir
la vie sociale, souvent torturée, de l’un d’eux. Tous ces protagonistes
sont si poignants et captivants que certains passages dramatiques sont
d’une beauté inexprimable.

Comme je le disais précédemment, c’est toute notre société avec ses
défauts et ses qualités qui est mise à nue. En utilisant son idée de
départ, l’auteur nous plonge dans un gouffre de désespoir qui ne cesse
de s’élargir au fil des épisodes grâce aux multiples rebondissements
qui ponctuent l’œuvre. Toute la beauté de Bokurano, toute sa
magnificence se dégage dans le comportement des divers personnages.
Même si les ténèbres les entourent totalement en ne leur laissant
aucune sortie possible, il y a toujours cette petite lumière d’espoir
qui subsiste dans les yeux des enfants. Ces derniers feront alors de
leur mieux pour l’utiliser afin d’éclairer la vie de ceux qu’ils
aiment.
C’est par conséquent ; dans les sentiments des enfants, dans leur
vision du monde, dans leurs derniers désirs et leurs derniers actes que
se trouve l’universalité de l’oeuvre. Une universalité qui nous
rappelle à quels points nous sommes au final si semblables.

En clair, Bokurano avec cette densité émotionnelle exceptionnelle nous
fait le portrait de la nature humaine à la fois si laide et belle. Ce
contraste est si bien représenté dans la série que l’on passe du
sourire aux larmes en un laps de temps très court. En se servant de ce
sentiment d’être totalement pris au piège, l’auteur démontre avec
beaucoup d’humanité, l’universalité des sentiments et cette volonté de
protéger ceux que l’on aime en dépit de notre propre existence. Au
final, Bokurano est une œuvre à apprécier pour ce qu’elle est : un
hymne à la vie bouleversant... Tout simplement.

Avis Personnelle :

Et vous, quel choix feriez-vous ? ^^

_________________
Le bonheur est une chose bizarre. Les gens qui ne l'ont jamais connu ne sont peut-être pas réellement malheureux.
[La tristesse se digère moins bien que les coquillettes]

Kiseki Wa Kanau Hasu/Notre Miracle Deviendra Réalité.

Spoiler:

Geno
Modo à la retraite
Modo à la retraite

Masculin
Messages : 849
Date d'inscription : 06/12/2009
Humeur : On s'en fou.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bokurano

Message par Allen le Ven 26 Fév 2010 - 20:08

Ca a l air genial

Allen
Fan de manga

Masculin
Messages : 231
Date d'inscription : 14/02/2010
Humeur : Triste,s ennuie...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bokurano

Message par Geno le Ven 26 Fév 2010 - 20:27

Ça n'en à pas que l'air ^^...

_________________
Le bonheur est une chose bizarre. Les gens qui ne l'ont jamais connu ne sont peut-être pas réellement malheureux.
[La tristesse se digère moins bien que les coquillettes]

Kiseki Wa Kanau Hasu/Notre Miracle Deviendra Réalité.

Spoiler:

Geno
Modo à la retraite
Modo à la retraite

Masculin
Messages : 849
Date d'inscription : 06/12/2009
Humeur : On s'en fou.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bokurano

Message par Tomoé le Sam 27 Fév 2010 - 19:20

C'est vrai que ça parait vraiment sympa, il faudra que j'essaie de le voir merci pour l'infos et le super descriptif.

Tomoé
Explorateur du manga

Féminin
Messages : 28
Date d'inscription : 15/02/2010
Humeur : ZEN

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bokurano

Message par mitsuki le Sam 6 Mar 2010 - 22:41

si tu as l'adresse ou on peut télécharger ça m'arrangerais bien ^^ je suis fatigué de chercher (ho la fainéante qu'elle honte de dire ça !) ça m'a l'air tout à fait passionnant, comme j'aime !

mitsuki
Dieu du manga

Féminin
Messages : 1584
Date d'inscription : 09/12/2009
Humeur : humeur aye aye

Voir le profil de l'utilisateur http://mitsu-mitsu-sama.deviantart.com/gallery/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bokurano

Message par Narutolink le Sam 1 Jan 2011 - 21:43

Je 'lest vue c'est génial et franchement il y a quelque point mort malgré tout il aurait fallut plus d'épisode pour que des combat soit pas bâclé et remettre un bon original par rapport au mangas
Spoiler:
Dans la version original l'autre se fait pas écraser dans un aquarium en essayant de violé l'autre fille non non normalement il se fait tuer avec un coup de couteaux dans la gorge

Plein de bonne chose des révélations pendant tout le long qui peut même nous dégouter du jeux a proprement parler
Spoiler:
Sa ma dégouter de savoir qu'il tuer des humains et pas que des meca

Le point fort de cette animé n'étant pas els combat mais leur histoires a chacun qui sont toute bonne pour ma part j'ai été toucher tout le long et aussi a la fin j'ai été toucher quand Kana raconte tout l'histoire a la famille de Daichii. On peut finir avec plein de larme tellement que c'est beau et bien.
On suit aussi une chose qui est similaire a Gantz un gros connard devient un homme gentil ^^
Il sont tous regrouper et sa c'est génial.
A voir franchement c'est un bon coup de cœur ! <3<3<3<3

Narutolink
Dieu du manga

Masculin
Messages : 4714
Date d'inscription : 15/05/2010
Humeur : Pleure et larmes coule au fond de ton âme

Voir le profil de l'utilisateur http://otaku-tv.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bokurano

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum