Clique sur moi :)
Magazine
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Résultats des concours
~
Concours de Dessin n°100:
"Redessiner un ancien dessin
"

Avec modèle:
Ex-aequo
Mia Orihara


-Shaolan-



Sans modèle:
Evilshurato


~
Concours Graphisme 99:
"Renders imposés"

Intermédiaire
Camua


Confirmé-expert
Caeldori


~
Concours de Texte n°57 :
"au bar"


Lonely D

"[...]Je laissais un profond soulagement me gagner en voyant la silouhette à demi-voutée de monsieur Noyssodi apparaitre près de moi. La main qui tenait mon bras retomba tandis que le petit homme se plantait entre mon client pot-de-colle et moi. Ses yeux d'argent plongèrent dans ceux du Don Juan qui le regardait avec une pointe d'agacement.

« Votre serveuse allait s'occuper de moi justement, fit-il en faisant un signe vers moi, ne vous en faites pas.

– Vous n'avez rien à faire ici, déclara le patron sans le quitter des yeux.

– Pardon ? Demanda l'homme en prenant un air outré. Je suis un client, vous n'avez pas le droit...

– Dehors, le coupa le vieil homme. »

Il avait prononcé ce seul mot avec un ton que je ne lui connaissais pas et qui me fit frissonner. Même s'il ne s'adressait pas à moi, je ressentis l'irresistible envie de tourner les talons tant sa voix était soudainement devenue impérieuse, absolue. L'homme se raidit et son regard se vida, faisant disparaître toute émotion de son visage. A ma grande surprise, je le vis se diriger vers la sortie sans un mot, laissant la lourde porte de verre se refermer derrière lui.

« Tu vas bien ? Demanda monsieur Noyssodi en reprenant son ton doux habituel. »

Je hochais la tête en esquissant un sourire plein de gratitude. [...]"


=> lire les textes

~ Concours de Photo n°21:
"
Noir et blanc"
Gagnante :
-Shaolan-



Félicitations à vous tous (et toutes) !! =)

Tous les gagnants des concours ici
Liens

Partenaires :




http://www.fun-animes.fr

http://spacefish.forum-actif.net/

http://tokyozone.1fr1.net/



Liens :

playlist


Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Aller en bas

Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Naru le Dim 10 Déc 2017 - 21:55

Et salut à vous!!

Comme l'année dernière, je vous propose un concours spéciale sur 2 mois car arrivent les fêtes de fin d'années et nous sommes tous plus ou moins occupés entre boulot / famille etc...

Alors voilà ce qui vous attends, j'espère que ça va vous plaire!

Le thème de ce concours sera : Les disparus du lac.

Voici donc un titre, à vous d'écrire une histoire autour de cette idée! Cela peut tout aussi bien être du fantastique, du médiéval, du polar etc... Bref, tous les genres sont autorisés! Et vu que c'est Noël, vous aurez droit à un maximum de 325 lignes!!
(je rappel que les espaces et autres saut de lignes ne sont pas compté dans le nombre de ligne)

Alors vous vous dites, 325 lignes?! Wahou c'est géniale!
Mais attention, je vous rajoute une contrainte !^^ Vu qu'on vous autorise un grand nombre de ligne vous devrez séparer votre texte en deux parties ! (sous spoiler différent) Aiguisez donc vos cliffhanger car il va falloir donner envie à vos lecteur d'ouvrir le second volet pour satisfaire sa curiosité !!^^

On oublie pas non plus que seuls les textes originaux sont autorisé ! Pas de fanfiction. Ne sont toujours pas autorisé les chansons, poèmes et autre Haïku.
Pas d'image non plus dans vos textes.

Alors, qui participe ?

Début des votes le 04/02/18

Participants :


Dernière édition par Naru le Dim 4 Fév 2018 - 20:10, édité 1 fois

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!
avatar
Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 5179
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Mr_John_ le Mar 12 Déc 2017 - 23:04

Je suis le premier à signer le registre ! Ce sera du paranorrrrrrmaaaaal
avatar
Mr_John_
Fan de manga

Masculin
Messages : 105
Date d'inscription : 06/01/2017
Humeur : JE PETE LA FORME!!

Voir le profil de l'utilisateur http://my.w.tt/UiNb/5aaf7UY1Iz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Naru le Mar 12 Déc 2017 - 23:49

Cool!!^^ J'ai hate de lire ça Mr. John!!^^

Pour ma part j'ai pas encore d'idées précises mais j'ai envie de m'essayer à l'Urban Fantasy alors... si jamais je trouve une idée qui me plait, ce sera peut-être dans ce style!^^

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!
avatar
Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 5179
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Sagiga le Mer 13 Déc 2017 - 8:53

Cette fois je le jure je vais donner tout ce que j'ai !! Et je rendrai un texte digne d'être lu ahah.

Bonne idée de l'avoir mis sur la page d'accueil !

Soyez nombreux à participer *-*/

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)
avatar
Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 870
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Naru le Sam 27 Jan 2018 - 19:25

Attention, plus qu'une semaine pour participer!

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!
avatar
Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 5179
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Sagiga le Mer 31 Jan 2018 - 11:02

Oh god, je viens pour checker le nombre de lignes autorisées et je me rends compte que j'avais cooooomplètement oublié cette histoire de cliffhanger !
Ca remet en question toute mon idée

Je vais faire de mon mieux pour rendre quelque chose de bien construit !!!

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)
avatar
Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 870
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Sagiga le Dim 4 Fév 2018 - 15:53

Désolée pour le double post mais... j'aimerais demander une faveur...

Puis-je poster mon texte demain ? ><
Je suis désolée je sais que j'avais deux mois pour l'écrire... Mais c'est toujours à l'approche de la deadline que les idées surgissent !

Sorryyyy yyyyyy

PS : d'ailleurs je lancerai le prochain concours demain, en même temps.

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)
avatar
Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 870
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Naru le Dim 4 Fév 2018 - 20:09

Bah vu que personne n'a visiblement eut le temps de finir je propose même de décaler jusqu'à dimanche prochain!^^

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!
avatar
Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 5179
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Mr_John_ le Mar 6 Fév 2018 - 23:34

Moi j'ai pas pu avec le travail pour celui ci mais je me chauffe pour le 61ème je l'attend avec impatience !! HIyaaa
avatar
Mr_John_
Fan de manga

Masculin
Messages : 105
Date d'inscription : 06/01/2017
Humeur : JE PETE LA FORME!!

Voir le profil de l'utilisateur http://my.w.tt/UiNb/5aaf7UY1Iz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Sagiga le Dim 11 Fév 2018 - 8:58

Voilà mon texte... Je crois que je perds la main, ça devient vraiment difficile d'écrire une histoire qui tient la route sur un si court nombre de lignes... Et encore cette fois-ci on en avait plein...

En espérant que d'autres textes suivront le mien !

Spoiler:

L'air est particulièrement frais ce jour-là, malgré le temps clair. La vapeur de son souffle brouille un instant sa vision, pour finalement laisser apparaître une femme assise sur un banc, à quelques mètres de là.
Il s'approche, intrigué, et vient finalement prendre place à côté d'elle, grimaçant à la morsure du métal froid à travers son jean. Il contemple un instant le visage de la vieille dame, où le temps a tracé des sillons au coin de ses yeux clairs et rendu ses longs cheveux blancs comme neige, à en juger par les mèches qui dépassent de son bonnet. Elle est immobile, ses mains dénudées, légèrement bleuies par le froid posées sur ses cuisses. Sans un mot, il s'enfonce un peu plus contre le dossier du banc et suis son regard.
Ils se trouvent au bord d'un lac. À droite, le bois qui le borde a maintenu la surface dans l'ombre toute la journée et une fine couche de glace la recouvre, y dessinant des fleurs de crystal. Le bleu clair du ciel à peine entâché par quelques reflets orangés annonçant la fin du jour, se reflète dans l'eau et tout ce que l'on voit, c'est un immense miroir dont la forme est presque parfaite.
-Il y a une légende autour de ce lac, dit soudainement la vielle dame.
Il sourit, surpris par cette voix douce, que le temps semble avoir épargné.
-Vraiment ?
Elle ne répond pas. Glissant ses mains dans les poches de son épaisse veste couleur camel, il choisit de ne pas insister.
-Ortance ? demande soudainement la femme. C'est déjà l'heure ?
-Je ne suis pas Ortance, lui confie-t-il avec un petit rire gêné.
-Oh. Vous me rappelez quelqu'un.
Sans quitter son sourire, il lui demande :
-Quel est votre nom ?
-Amélie. Vous savez qu'il y a une légende autour de ce lac ?
-A vrai dire, j'en ai entendu parler, ironise-t-il. Je peux vous confier un secret ?
Le visage d'Amélie s'illumine et lorsqu'elle hausse les sourcils, de nouvelles rides se dessinent sur son front.
-J'espèrais que vous me la raconteriez, lui chuchote-t-il en se penchant vers elle.
La vieille dame se met à glousser comme une enfant, ce qui a un côté attendrissant. Puis son expression devient un peu plus grave et elle recommence à fixer le lac.
-C'est arrivé il y a des années...



***




C'était un soir de pleine lune, la nuit était claire. L'été commençait à peine mais les journées étaient déjà chaudes, rendant l'air de la nuit assez doux.
Ce soir-là, quatre adolescents, bien qu'ils aimaient déjà se considérer comme des adultes, s'étaient réunis au bord du lac, à l'extérieur de leur modeste village. Réunis autour d'un feu de camp improvisé, tous levèrent leur cannettes de bière, exceptée Chris qui s'était contentée d'un Oasis.
-A nos 18 ans ! trinqua Oli.
-Joyeux anniversaire Am, compléta Chris.
La jeune fille sourit, révélant de jolies paumettes rosées.
-Désolée d'être toujours à la traîne !
Le bruit de leurs cannettes s'entrechoquant fut couvert par leurs rires. Les jumeaux, Chris et Oli, avaient toujours connu Am, aussi loin que leurs souvenirs remontaient. Trio inséparable, ils avaient rencontré Marco alors qu'il avait débarqué dans leur village lorsqu'ils étaient en CE2. Ils ne s'étaient plus jamais quittés. Ce jour-là, c'était l'anniversaire d'Am, tous les autres avaient déjà fêté leurs 18 ans. Ils étaient à présent tous majeurs, à défault d'être complètement adultes, et entendaient bien célébrer ça à leur façon.
-Et si on jouait aux souvenirs ? proposa Oli qui en était alors à sa troisième bière.
-C'est toi qui va le regretter, prévint Marco.
-Je commence ! s'exclamma Am en levant les bras. Rentrée en Sixième. Oli s'est fait remarquer parce qu'il est resté toute la journée enfermé dans les toilettes parce qu'il n'était pas dans la même classe que nous et on s'est tous les quatre retrouvés dans le bureau du principal.
-Aouch ! fit Oli en faisant mine de recevoir une balle dans la poitrine.
-Quatrième, enchaîna Chris. J'ai attrapé la gastro, l'ai refilée à Oli et quand Marco et toi êtes venus nous rendre visite vous êtes aussi tombés malades.
-La pire semaine de ma vie, soupira Marco.
-Nos parents nous avaient pourtant prévenus, releva Am.
-Nos parents n'ont jamais vraiment réussi à se mettre entre nous.
Trois paires d'yeux se tournèrent vers Oli.
-Quoi ? dit-il en haussant les épaules. On est ici ce soir, et je crois que si un seul de nos parents le découvre on sera punis à vie.
Tous soupirèrent, laissant quelques secondes de silence.
-Ce lac n'a rien d'exceptionnel, finit par lâcher Marco.
-Ça c'est parce que tu n'as jamais plongé un orteil dedans !
-Parce que tu y crois toi ? demanda Am à Oli.
Le garçon agita ses longs cils blonds éclairés par les flammes et son expression changea presque imperceptiblement. C'était celle qu'il faisait lorsqu'il la regardait dans les yeux.
-Que tous ceux qui ont plongé dans ce lac n'en sont jamais revenus ? Qu'il y a des monstres sous sa surface faussement calme, près à dévorer...
Il se stoppa au milieu de sa tirade, son regard dur et son expression restèrent un moment figés... puis il éclata de rire, suivi par ses camarades.
-Il y a vraiment des gens qui ont disparu, fit tout de même remarquer Chris.
Oli sauta sur ses pieds et toisa ses amis d'un air malicieux.
-Vous savez quoi ? On va vérifier !
-Quoi ?!
Le cœur battant, son regard se pausa sur Am. Celle-ci commença à reculer, pausant ses mains sur l'herbe, prête à partir en courant.
-Non, non, non ! Oli ne t'avise même pas...
Elle commença à courir lorsqu'il se jeta sur elle. Am poussait de petits cris aigüs couverts par les éclats de rire d'Oli, qui parvint à la rattraper. Il la hissa sur son épaule et se dirigea vers le lac.
-Marco ! cria-t-elle. Marco aide-moi je t'en supplie !
-Bonne baignade, répondit-il en rigolant.
-Chris ! Haaan...
Il y eut un énorme « plouf » alors qu'Oli venait de les faire tomber dans l'eau. Le lac, même si près de la rive se révéla étonnamment profond, et Am, glacée par la température de l'eau se retrouva figée, en train de couler. Les yeux grand ouverts, elle aperçut Oli qui coulait lui aussi non loin d'elle. L'eau était étrangement claire, éclairée par la lune, créant une ambiance surréaliste. Oli la vit également et commença à nager vers elle. Soudain, une ombre se dessina derrière le garçon et deux mains le saisirent par les épaules. Am voulut crier mais seules d'énormes bulles d'air s'échappèrent de sa bouche. Elle vit un homme plus grand et plus large qu'Oli le maintenir par les épaules et rapprocher son visage de celui du garçon. Oli semblait étouffer tandis que l'autre... aspirait son souffle. Une lumière blanche s'échappait de la bouche grande ouverte du jeune homme et l'autre semblait l'aspirer. Am commença à se débattre pour venir en aide à son ami. Elle assistait impuissante aux convulsions violentes d'Oli, quand la lumière cessa simplement de sortir de sa bouche. L'étranger le relâcha, et Am bu la tasse en criant alors que le corps inerte de son ami tombait vers le fond. L'étranger la repéra et nagea droit vers elle. Il la saisit elle aussi par les épaules et elle put voir son visage, celui d'un homme, avec de longs cheveux qui flottaient autour de lui et des yeux bleus clairs qui semblaient briller. Il approcha son visage et ouvrit la bouche. Ce fut comme si l'air encore piégé à l'intérieur des poumons de la jeune fille se frayait un passage de force pour être expulsé de son corps. Suffoquante, elle posa ses mains sur le visage de l'homme, tentant désespéremment de l'arrêter. Sa poitrine devint douloureuse, et le monde devint noir.



-Am ! Am ouvre les yeux !!
Une douleur insoutenable réveilla la jeune fille qui fut prise d'un quinte de toux. Elle reconnut son amie Chris penchée au-dessus d'elle, la lumière du feu dansant dans ses cheveux blonds.
-Oli ?! cria Am.
-Marco a plongé pour le chercher !
-Marco a... Non ! Non il faut qu'il revienne ! paniqua-t-elle. Il y a quelqu...
Le corps de Marco jaillit de l'eau et vint rouler sur la rive non loin des filles. Puis un homme se hissa hors de l'eau. Les cheveux dégoulinants, il releva doucement la tête, faisant face aux jeunes filles. Il semblait encore plus grand sur terre.
Marco toussa et Am se précipita vers lui pour s'assurer qu'il allait bien.
-Il semblerait que votre ami ait bu la tasse, dit soudain l'étranger d'une voix grave qui contrastait avec son ton ironique.
-Qui... Qui êtes-vous ? demanda Chris, en larmes. Où est mon frère ?
Marco reprenait doucement connaissance, le souffle court. Am n'osait plus bouger, pétrifiée de peur face à ce monstre. Elle revit le corps d'Oli plonger vers les profondeurs, et son cœur se serra si fort que c'en fut douloureux.
-Je suppose que je devrais vous remercier, dit l'inconnu. Faire le tour de ce lac pendant plus de soixante-dix ans tel un vulgaire poisson rouge enfermé dans un bocale commençait à me rendre fou ! Efnin... se ravisa-t-il. Disons encore plus fou qu'avant.
Riant, il enjamba le corps étendu de Marco. Il disparu dans la pénombre de la nuit laissant les trois adolescents effondrés.
Chris hurla.



Le corps d'Oli remonta à la surface quelques jours plus tard. Il y eut un enterrement, et c'était la première fois que les trois amis se réunnissaient depuis l'accident. Chris ne parlait plus. Elle n'avait plus émi un seul son depuis ce soir-là. Marco ne souvenait de rien, si ce n'est qu'il avait plongé pour récupérer son ami mais qu'il avait failli se noyer, et qu'il était parvenu à retourner à la surface à temps.
Restait Am, qui avait tout vu, tout entendu. Elle connaissait le visage de cet homme mais que valait sa parole ? Un groupe de jeunes avaient un peu trop bu, l'un d'eux s'est noyé en tombant à l'eau. C'était tellement banal et évident auprès de tout le monde, comment aurait-elle pu ne serait-ce que convaincre ses parents qu'un homme avait aspiré la vie de Oli, et a failli faire de même avec la sienne et celle de Marco. Que maintenant cet homme se baladait en liberté quelque part, et que plus personne n'était en sécurité...
Alors elle avait tu la vérité. Tant que Chris refusait de parler, elle était seule dans ce combat, et elle savait qu'elle ne pouvait pas gagner. Pourtant elle ne pouvait pas se contenter de rester passive. Son meilleur ami était mort, sous ses yeux, et elle n'avait rien pu faire. C'était si douloureux qu'elle avait dû trouver son propre moyen de faire taire sa souffrance. Elle s'était trouvé un but.
Puisqu'elle était la seule au courant de l'existence du meurtrier d'Oli, elle avait fait son devoir de protéger les autres de lui. Pour ça elle devait en savoir plus sur les disparitions autour du lac. Elle passa des journées entières dans la bibliothèque, parvint même à accéder aux archives de la ville.
Un après-midi, alors que la bibliothèque était fermée, elle faisait des recherches sur son ordinateur. Au cours des soixante dernières années, la ville avait recensé un nombre de noyades dans le lac qui était assez élevé pour attirer l'attention. En 1986, une enquête avait même été ouverte, cela avait les gros titres des journaux locaux : « Les disparus du lac de Conte-frêne ».
-Entre 85 et 86, en tout douze personnes ont été retrouvées noyées dans le lac près du village de Conte-frêne, lit-elle à haute voix.
-Le problème c'est qu'ils venaient à moi un par un, dit soudain une voix grave dans son dos, la faisant sursauter. C'était pas assez pour que je puisse m'extirper de ce maudit lac.
Elle fit lentement pivoter sa chaise et se retrouva face à l'homme qu'elle avait vu au lac. Elle jeta un œil rapide à sa baie vitrée entrouverte, se maudit et se reconcentra sur l'intru. Il avait coupé ses cheveux, lui donnant l'air étonnamment moderne, mais il avait bel et bien le même visage, et ses yeux...
Am tenta de se calmer, mais son cœur battait frénétiquement dans sa poitrine, elle avait l'impression de suffoquer, comme lorsqu'il avait tenté d'aspirer l'air de ses poumons. L'homme s'avança vers elle en lui faisant signe de se détendre avec les mains.
-Je ne suis pas là pour te tuer, pas tout de suite. Alors respire, calme-toi.
Il se pencha vers elle et s'appuya sur les accoudoirs de sa chaise. Son regard fixa l'écran d'ordinateur derrière elle.
-Tout le monde semble utiliser ces trucs de nos jours...
-Qui êtes vous ? demanda Am la voix tremblante.
Il se reconcentra sur elle et planta son regard bleu dans le sien.
-J'ai besoin de ton aide, ma belle.
-Vous avez tué Oli ! éructa la jeune fille. Vous avez failli mmmpf.. !
Il avait plaqué une de ses mains contre la bouche d'Am pour la faire taire.
-Tout doux, la dernière chose dont j'ai envie c'est que tout le quartier rapplique.
Des larmes silencieuses roulèrent sur les joues de la jeune fille et l'homme fit la grimace.
-Oh non, non épargne-moi tes petits gémissements pathétiques, par pitié. J'ai dit que j'allais pas te faire de mal !
Il retira sa main et s'éloigna pour aller s'asseoir sur le lit de Am juste en face.
-Que voulez-vous ? demanda-t-elle.
-Là c'est le moment où tu deviens intéressante ! dit-il avec un sourire complètement déplacé. Vois-tu, j'ai comme qui dirait... une malédiction. Ta grand-mère t'a-t-elle raconté l'histoire des jumeaux Monel ?
Instinctivement, en entendant parler de sa grand mère, Am posa la main sur sa poitrine, sentant le médaillon caché sous son vêtement.
-Pourquoi parlez-vous de ma grand-mère ?
-Le médaillon que tu portes... c'est elle qui te l'a donné n'est-ce pas ? dit-il en se levant à nouveau et marchant vers elle. Je l'ai aperçu, flottant devant ton visage affolé l'autre soir. Tu lui dois la vie, merci mamie !
Am se leva à son tour, faisant son possible pour lui tenir tête, malgré les vingt bons centimètres qu'il mesurait de plus qu'elle.
-Qui êtes-vous bon sang ? De quel droit parlez-vous de ma grand-mère ?
Il eut d'abord une mine surprise puis laissa échapper un éclat de rire.
-Très bien jeune fille, et si on allait prendre un peu l'air ? Façon de parler évidemment.
-Qu...
Am se sentit tout à coup soulevée, l'homme venait de la hisser sur son épaule. Elle eut beau se débattre et crier, il ne la lâcha pas et l'emmena avec lui.



-Tu espères vraiment que je vais gober toute cette histoire ? demanda-t-elle à la frontière entre peur et scepticisme.
Elle avait laissé tomber le vouvoiement, jugeant que cet être, quel qu'il fut, ne méritait pas un quelconque respect. Il l'avait emmenée sur les bords du lac et elle avait été forcée de l'écouter en marchant à ses côtés.
D'après lui, en 1946 une chasse à l'homme avait été engagée contre son frère jumeau et lui. Leur famille entière, leurs parents et leurs trois autres frères et sœurs, plus jeunes, avaient été retrouvés sur les rives du lac où ils avaient été jetés après avoir été étouffés, pour la plupart, hormis le père qui avait l'arrière du crâne complètement enfoncé.
Ils avaient fini par être retrouvés, non sans laisser quelques cadavres sur leur sillage, mais la prison ne semblait pas être un endroit suffisamment sûr pour y enfermer ces psychopathes. Les habitants du village firent donc appel à l'une des leurs, une femme qui avait la réputation de communiquer avec les esprits. En outre, une sorcière. Et cette femme n'était autre que la grand-mère d'Am.
Elle leur avait jeté un sort. Elle leurs avait donné l'immortalité sans qu'ils euent le droit de respirer et les avait enfermés à l'intérieur du lac, les condamnant à un exil de souffrance éternelle.
-Tu as tué ta propre famille ? dit-elle avec dégoût.
-Ces gens n'avaient rien d'une famille, répliqua-t-il en fronçant les sourcils.
-C'était des enfants !
-J'ai été condamné à me noyer encore et encore dans les eaux de ce maudit lac ! éructe-t-il en se plaçant devant Am. Mon frère est encore coincé là-dessous et je ne le laissera pas vivre cet enfer un jour de plus !
Am était tétanisée, il tremblait de colère alors qu'elle ne voyait que souffrance à l'intérieur de ses yeux bleus. Ses cris avaient interpellé un pêcheur non loin d'eux, et ce dernier voulu s'assurer que tout allait bien.
-Il y a un problème ?
-Effectivement, répondit l'inconnu.
Il se détourna d'Am et attrapa par les épaules le pêcheur qui venait vers eux. Am étouffa un cri lorsque l'homme commença à suffoquer, alors que sa vie se faisait aspirer.
-Arrête !
Le pêcheur convulsa et tomba au sol. L'inconnu l'attrapa par sa veste et le jeta sans remord dans le lac. Puis il se tourna vers Am, et s'approcha d'elle, si près qu'elle pouvait presque sentir son souffle sur son visage.
-Ta grand-mère n'avait sans doute pas prévu cette légère faille dans son sortilège. Vois-tu, pour rester sur Terre, je dois continuer d'aspirer le souffle d'autres personnes. Si tu ne m'aides pas à défaire la malédiction, je jetterai autant de personnes qu'il faudra dans ce lac pour que mon frère puisse venir à la surface et nous serons alors deux à devoir nous nourrir de la vie des autres. Et qui sait, peut-être qu'on commencera par ta famille et tes amis.
Les yeux d'Am brillaient des larmes qu'elle tentait de retenir, elle n'avait de cesse de vouloir paraître forte face à ce monstre, mais elle était terrifiée.
-Tu n'es qu'un grand malade, cracha-t-elle.
Il passa une main sur sa joue et essuya une de ses larmes avec son pousse.
-Défais la malédiction, ma belle. Et je disparaitrai de ta vie.
-Et quoi ? Libérez un criminel ? J'épargnerai des vies pour en condamner d'autres ? Et puis je ne sais même pas comment faire ça, ces histoires de magie... J'y connais rien !
Il prit soudain un air plus grave, semblant revivre des événements de son passé.
-Je n'ai jamais pu laisser tomber mon frère. Ma famille l'a rejeté, traité comme un moins que rien tout ça parce qu'il était différent... Ils ont tenté de se débarasser de lui, sous prétexte qu'il était fou et dangereux. Mais c'était qu'un gosse, il avait besoin d'attention, et j'étais le seul à être de son côté. Je le serai toujours. Je ne peux pas le laisser souffrir plus longtemps.
-C'est lui qui a tué votre famille ?
-C'est moi qui ai tué notre père, pour le défendre. Et je l'ai laissé faire le reste.
-Tu dis qu'il était fou... Imagine ce qu'il sera devenu après soixante-dix passés à se noyer continuellement ? dit-elle avec l'espoir de le raisonner.
Mais son visage se ferma et il se détourna d'elle pour recommencer à avancer.
-Tu lanceras le sort ce soir, déclara-t-il.
Il passa devant les cannes à pêche abandonnées, s'arrêta puis demanda :
-Alors, ça mord ?



Ils attendirent que la nuit tombe puis allumèrent un feu sur la rive du lac, dans un endroit suffisamment discret pour ne pas risquer d'être dérangés.
-Concentre-toi, d'accord ? lui dit-il. J'ai vu ta grand-mère faire la première fois, et elle ne devait pas avoir beaucoup plus que ton âge. Elle a versé notre sang sur le médaillon et a simplement fermé les yeux.
-Si c'était si facile je crois que j'utiliserais la magie depuis longtemps, rétorqua Am.
Il posa une main sur sa tête et lui adressa un sourire qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Difficile de croire que cet homme si beau à cet instant avait une face cachée si sombre.
-Dis-moi ton nom, demanda-t-elle. Ça m'aidera peut-être.
-Elias.
Am acquiesca.
-Crois-en toi ma belle, lui souffla-t-il.
Elle soupira tandis qu'il sortit un couteau et entailla profondément sa paume gauche. Am tenait le médaillon dans ses mains et sentit les gouttes de sang tièdes sur sa peau. Quelque chose s'éveilla en elle et lorsqu'elle ferma les yeux, elle entendit des voix. Et parmi elles, celle de sa grand-mère, qu'elle n'avait pas entendu depuis des années.
-Am, ma petite, que fais-tu ?
-Je dois défaire ta malédiction mamie. Il m'y oblige.
-Oh ma douce, je suis navrée mais tu n'as pas ce pouvoir. En revanche mon médaillon et notre sang nous relient, et moi seule à travers toi peux pratiquer la magie.
-Alors fais quelque chose mamie, je t'en supplie. J'ai peur.
Soudain le médaillon devint brûlant, ramenant brutalement Am à la réalité qui le jeta aussitôt dans les flammes. Le feu tripla d'intensité, et la tête de la jeune fille se mit à tourner. Elle tomba dans les pommes.
Spoiler:

La vieille dame s'est assoupie au milieu de son histoire. Le jeune homme consulte son téléphone pour regarder l'heure et songe à la laisser se reposer. Il va pour se lever mais entend Amélie respirer fort. Il se rassoit alors que la vieille dame reprend son récit comme si elle ne s'était jamais arrêtée :
-Mais je... Am s'est réveillée...



***




-Hey ! Ma belle, réveille-toi ! Ouvre les yeux !
Am émergea doucement, elle vit d'abord le ciel plein d'étoiles, puis deux étoiles plus proches, qui brillaient dans les yeux d'Elias.
-Hey, ça va ? s'inquiéta-t-il en l'aidant à s'asseoir. Je crois... Je crois que tu as réussi. Je le sens, je respire à nouveau par moi-même !
Am observa les braises rougeoyantes qui restaient de leur feu. Elle ne pouvait pas partager l'euphorie d'Elias, car elle savait ce que sa grand-mère avait fait.
-Je n'ai pas réussi, dit-elle. Je ne pouvais pas vous libérer tous les deux, alors j'ai levé une partie de la malédiction pour vous deux. Tu n'es plus lié à ce lac, tu peux rester librement sur la terre ferme.
-Quoi ? dit-il perdu. Mais... qu'as-tu enlevé à mon frère ?
-Son immortalité.
Elle vit l'horreur envahir ses yeux, ils prirent la couleur de la mer en pleine tempête. Il courut se jeter dans le lac, sans doute dans l'espoir de retrouver son frère avant qu'il ne se noie pour de bon cette fois-ci. Mais Am savait que c'était inutile.
Elle resta là toute la nuit, à observer Elias plonger encore et encore et hurler de désespoir à chaque fois qu'il remontait à la surface, sans jamais trouver ce qu'il recherchait.



***




-Quel histoire ! dit le jeune homme en sifflant. Vous avez une bonne mémoire.
-Ma mémoire disparaît chaque jour un peu plus, soupire la vieille dame. Mais jamais je ne pourrai oublier ça.
Il sourit.
-Et cet... Elias, il n'a jamais cherché à se venger, après ça ?
-Il a simplement disparu, répond-elle. Je ne l'ai plus jamais revu, je ne me souviens même plus de son visage, juste de ses yeux incroyablement bleus. Un peu comme les vôtres jeune homme. Je suppose qu'il me hait, je l'ai condamné à un nouvel enfer, une vie éternelle sur une terre où il ne retrouva jamais son frère.
Il note l'émotion dans la voix de la vieille femme lorsqu'elle énonce sa dernière phrase.
-Je pense que vous avez eu raison. Vous ne pouviez pas relâcher deux psycopathes dans la nature. Et vous avez abrégé les souffrances de l'un d'eux.
-Elias n'était pas comme ça, rétorqua-t-elle. Je me souviens de la peur qu'il m'inspirait mais je me souviens que je voyais du bon en lui. Je pensais qu'il pouvait être sauvé.
Le jeune homme se met à rire.
-Je suppose que vous êtes vraiment une belle personne, Amélie. C'est sans doute pour ça qu'Elias vous a pardonnée.
Il consulte son téléphone à nouveau, il est temps qu'il s'en aille. Il pose une main amicale sur celles glacées de la vieille dame.
-Prenez soin de vous.
Il la laisse continuer à fixer le lac et aperçoit l'aide soignante à quelques mètres de là, qui les observait à côté d'un fauteuil roulant vide. Il va à sa rencontre.
-Je crois qu'elle commence à avoir froid, dit-il, il est temps de la ramener.
La jeune femme acquiesce en souriant.
-Merci de venir lui parler tous les jours comme ça, Elias. Ça lui fait du bien, elle n'a plus de famille et son Alzheimer progresse un peu tous les jours.
-Elle garde encore de très bons souvenirs, rétorque-t-il avec un sourire charmeur. Je vais devoir vous laisser, Ortance.
-Oui, bonne fin de journée.



Ce jour-là, en rentrant, son regard s'arrête sur une paire de gants à l'intérieur d'une vitrine, en daim rouge bordeaux, très élégants avec un peu de fourrure.
Le carillon à l'entrée de la boutique claironne lorsqu'il passe la porte. Il s'avance vers le vendeur en caressant par réflexe la cicatrice à l'intérieur de sa main gauche.
-J'aimerais vous acheter la paire de gants rouges. C'est un cadeau pour une vieille amie.

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)
avatar
Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 870
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Naru le Mar 13 Fév 2018 - 19:41

Suite à un soucis de PC, j'ai perdue une partie (pas enregistré bien entendue) de mon texte.... ça t’embête de me laisser quelques jours? (vu qu'on est que deux participantes! ^^)

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!
avatar
Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 5179
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Sagiga le Mer 14 Fév 2018 - 1:29

Non non aucun soucis évidemment ! ^^

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)
avatar
Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 870
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Mr_John_ le Sam 17 Fév 2018 - 11:49

Oh mon dieux ! Un combat Sagiga vs Naru ! Je lirais ces deux textes quand il seront réunis , ça s'annonce épique !
avatar
Mr_John_
Fan de manga

Masculin
Messages : 105
Date d'inscription : 06/01/2017
Humeur : JE PETE LA FORME!!

Voir le profil de l'utilisateur http://my.w.tt/UiNb/5aaf7UY1Iz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Naru le Jeu 22 Fév 2018 - 19:26

Bon alors... je suis désolée ! ^^'
en faite, j'arrive juste pas à trouver le temps de m'y mettre entre un enterrement de vie de jeune fille et un anniversaire, je suis débordée le week-end et j'arrive pas à m'y mettre le soir! T-T

Donc je te déclare gagnante pour ce concours!

Si jamais je trouve un peu de temps, tu veux bien que je le poste quand même et tu me diras ce que tu en penses? Sans vote!^^

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!
avatar
Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 5179
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Sagiga Hier à 1:08

Bien sûr Naru poste-le quand même dès que tu auras du temps !

C'est cool d'avoir un week-end bien rempli comme ça, profite bien !!

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)
avatar
Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 870
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de texte N°60 Spéciale 2 mois! [début des votes le 11/02/18]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum