Clique sur moi :)
Magazine
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Résultats des concours
~
Concours de Dessin n°88 :
"
Épouvante/Horreur"

Confirmé avec modèle:
Nini-Fly


Expert avec modèle:
Shaolan


Intermédiaire sans modèle:
Tsumari


Confirmé sans modèle:
Fitia


Expert sans modèle:

Evilshurato


~
Concours Graphisme 87:
"Kit Halloween"

Débutant: ~Shõnin~


Intermédiaire: Zeleyas

ex-aequo: Lilimix


Confirmé: Miss-Sakura


Expert: -Shaolan-


~
Concours de Texte n°46 :
"Femmes Dangereuses"


Sagiga:

"La mémoire est étonnante. Je peux me souvenir d'un tas de détails insignifiants du moment où je l'ai aperçue.
La façon dont mes chaussures neuves serraient mes pieds, après les avoir meurtris toute la journée durant. Le goût, ou plutôt l'absence de goût de mon chewing-gum que je mâchais depuis le début de l'après-midi et qui avait commencé à durcir. Il y avait le bruit des voitures qui circulaient encore, sans doute des gens pressés de rentrer chez eux, vu l'heure tardive. On pouvait également distinguer le son de sirènes au loin, ou le grésillement du lampadaire juste au-dessus de ma tête. J'avais aussi très mal dans le bas du dos, comme souvent le soir en débauchant." [...]


=> lire les textes

~ Concours de Photo n°16 :
"Votre collection de fan"


Gagnants :

Shaolan:


Barai Aki:


Kitsuna:


Félicitations à vous tous (et toutes) !! =)

Tous les gagnants des concours ici
Liens

Partenaires :




http://www.fun-animes.fr

http://spacefish.forum-actif.net/

http://tokyozone.1fr1.net/



Liens :

playlist


Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour quel texte votez-vous?

25% 25% 
[ 1 ]
75% 75% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 4

Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Naru le Lun 29 Aoû 2016 - 0:37

Salut à tous, bande d'écrivains! XD

Alors voilà.
Je me suis creusée la tête pour trouver un thème cool!^^
(bah oui, faut dire que j'ai de la concurrence en terme de thème cool avec Sagiga et Wolfsnape!! XD)

Alors bon j'espère que ça vous plaira!^^

Le thème sera donc: Femme(s) Dangereuse(s).

Bien entendu, on peut être dangereuse de bien des façon! (que ce soit physiquement, avec des info ou une arme etc...)
Vous pouvez parler d'une seule ou de plusieurs femmes dangereuses!^^

Vous avez jusqu'au 2 Octobre pour poster votre texte et pour ce faire vous aurez également 160 lignes max!^^

Bonne chance à tous!^^

Participants:

Oyukio:
ne vous fier pas au apparance:

une fille se balade dans la rue à première vue rien d'étonnent à cela si ce n'es les gens qui essaye de l’évité, de croisé son regard ou autre. Cette demoiselle malgré son apparence banal n'est rien de tel, un simple regard d'elle vous glace la sang et vous ne pouvez plus bouger. Et la vous vous demandez surement pourquoi? Qu'a t'elle de plus que les autres? En faite cela est très simple une rumeur circule sur elle. Elle aura tué sa famille et tous ses amis. Es que la rumeur est vrai, personne le sais, personne ne lui a jamais demandai. Cette fille est condamné a resté seul et considéré comme un monstre le reste de sa vie. Ou peut être pas ...


Sagiga:
Spoiler:


La mémoire est étonnante. Je peux me souvenir d'un tas de détails insignifiants du moment où je l'ai aperçue.
La façon dont mes chaussures neuves serraient mes pieds, après les avoir meurtris toute la journée durant. Le goût, ou plutôt l'absence de goût de mon chewing-gum que je mâchais depuis le début de l'après-midi et qui avait commencé à durcir. Il y avait le bruit des voitures qui circulaient encore, sans doute des gens pressés de rentrer chez eux, vu l'heure tardive. On pouvait également distinguer le son de sirènes au loin, ou le grésillement du lampadaire juste au-dessus de ma tête. J'avais aussi très mal dans le bas du dos, comme souvent le soir en débauchant.
Si tous mes sens étaient en ébullition, un seul me faisait défaut : la vue. Quand je me remémore la scène, tout est si sombre. Certes, le soir était tombé, à cette période de l'année à l'approche de l'hiver, il faisait nuit à 19h, mais il y avait tout de même ce lampadaire juste à côté. J'ai vu quelque chose bouger dans la ruelle à ma droite et au lieu de passer mon chemin, je me suis arrêté.
Je me suis arrêté et j'ai vu cette silhouette recroquevillé, à moitié dissimulée par une poubelle.
Je suis sans doute resté immobile trop longtemps, parce que la silhouette s'est redressée et a commencé à s'avancer doucement. Même si je la voyais toujours mal, j'ai pu distinguer ses formes féminines et ses longs cheveux.
-Tout va bien ?
Pour toute réponse, elle a bondit sur moi et j'ai ressenti une vive douleur à la naissance de ma nuque qui m'a coupé le souffle.
-Aidez-moi. Cachez-moi.
Elle avait la voix rauque de quelqu'un qui a beaucoup crié et la respiration affolée. Ne songeant qu'à la douleur qui irradiait mon cou, ma colonne vertébrale et une partie de mon bras droit, j'ai vivement hoché la tête.
Je n'habitais pas loin, c'est pourquoi je rentrais toujours à pied du boulot. Il nous a fallu à peine cinq minutes pour rejoindre mon appartement en plein centre-ville.
Elle est entrée à l'intérieur, a fait à peine 3 pas et s'est effondrée. J'ai dû la porter jusqu'au canapé et j'ai alors remarqué qu'elle était vêtu d'une drôle de tenue, dans une matière semblable au latex qui recouvrait son corps du bout des pieds jusqu'au cou. Comme je n'ai pas trouvé de bouton ou de fermeture éclair, j'ai décidé de la laisser ainsi. Son souffle était régulier, elle n'avait pas l'air de souffrir, juste de dormir. À en juger par l'état de ses espèces de bottines (qui faisaient partie intégrante de se tenue), elle avait beaucoup marché, ou couru.
Elle avait pas franchement l'air d'une criminelle en fuite (sa tenue n'évoquait en rien l'uniforme d'un prisonnier). Du coup j'ai décidé de la laisser passer la nuit ici et de poser les questions le lendemain. De toute façon j'étais crevée.


Je me remémorais ainsi ma soirée de la veille en découvrant le bazar dans le salon. J'ai d'abord cru qu'on m'avait cambriolé mais la vision de la femme nue, assise à ma table en train de dévorer les restes d'un poulet rôti a tout de suite donné du sens à ce capharnaüm.
Elle remarque ma présence et me sonde du regard. Je n'ose pas trop la quitter des yeux, au risque de paraître trop curieux.
-Désolée j'avais faim.
Je cligne plusieurs fois des yeux, désemparé par cette justification. Heureusement nous sommes samedi, je vais avoir le temps de remettre un peu d'ordre.
-Et vous avez cherché de la nourriture sous tous les meubles de l'appartement ?
-Voilà bien longtemps que je n'étais pas rentrée dans une maison, j'étais un peu perdue. Je le suis toujours pour tout vous dire.
Je songe à la rejoindre pour prendre mon petit déjeuné puis je me rappelle de sa nudité et me frotte l'arrière du crâne.
-Où sont passés vos vêtements ?
Elle a un geste vague de la main et je comprends que les lambeaux de tissus gris éparpillés partout dans la pièce sont les restes de sa tenue. Visiblement elle n'a pas trouvé la fermeture éclair non plus...
Je m'éclipse dans ma chambre et reviens avec un T-shirt et un jogging que je lui lance. Elle me remercie et les enfile sous mon nez avant de continuer son repas.
Je prépare mon café et en profite pour l'interroger.
-Comment vous vous appelez ?
-J'avais un nom avant, mais je ne m'en souviens pas. Appelez-moi comme vous voulez.
Cette femme se fiche de moi ?
-Et vous venez d'où ? Vous avez été délogée ?
Elle secoue la tête.
-Je me suis enfuie.
Par réflexe je jette un œil à mon téléphone fixe, mon regard s'attarde sur les touches 1 et 7. Elle ne ressemble pas à une psycopathe criminelle mais les apparences peuvent être trompeuses.
-Écoutez, vous sembliez dans le besoin alors je vous ai ramenée ici. Mais je ne peux pas vous garder très longtemps, et si vous restez aussi mystérieuse sur votre identité, je vais devoir contacter la police.
Son attitude change du tout au tout. Elle reste immobile, le regard perdu dans le vide. Inquiet qu'elle ait fait un malaise ou quelque chose comme ça, je vais pour lui toucher la main mais elle sursaute et s'enfuit à l'autre bout de la pièce. Quand je fais mine de me rapprocher elle hurle et me supplie de rester où je suis. J'ai l'impression qu'elle tremble, elle est repliée sur elle-même. Ses longs cheveux bruns ondulés cache son visage. Je mets mes mains bien en évidence et avance doucement.
Cette femme ne sort peut-être pas d'une prison, mais d'un asile rien n'est moins sûr...
-Je ne vous ferez pas de mal.
-Ne m'approchez pas !
-Je veux vous aider...
-Non ! Je ne veux pas retourner là-bas !!!
-Où ça ?
Elle est assise par terre, en train de se tenir la tête et de se balancer d'avant en arrière. Je commence à sérieusement m'inquiéter.
-Ils font des expériences sur moi, sur mon corps. Parce que je suis un monstre.
Je me suis pas mal rapproché, je peux presque l'atteindre en tendant le bras. Sa détresse me perturbe grandement.
-Vous n'avez rien d'un monstre, calmez-vous.
Elle redresse la tête d'un coup, les yeux fous. Elle m'aperçoit, bondit en arrière mais se heurte au mur. Elle crie alors je recule d'un pas. Je ne reconnaît plus la femme décontractée et assurée qui dévorait mon poulet tout à l'heure. Elle est en pleine crise de panique et je n'ai aucune idée de la façon dont je dois la gérer.
Je comprends rapidement que seul, je ne vais rien pouvoir faire. Il vaut mieux appeler des spécialistes, si j'appelle la police, ils enverront certainement des psychologues.
Je recule sans la quitter des yeux, même sous mon T-shirt trop large, je vois sa poitrine se soulèver et s'abaisser rapidement, sa respiration est sifflante.
Je saisis le téléphone.
-Ne touchez pas à ça crie-t-elle !
-Vous n'avez pas à vous inquiéter, c'est pour votre bien !
-Ne faites pas ça !
Je compose le 17 et la première sonnerie retentit. Lorsque je me tourne à nouveau vers la femme, elle est sur moi et saisit mon avant-bras. Une douleur intense se propage jusqu'à mon épaule. J'ouvre la bouche pour crier mais aucun son ne sort de ma bouche. Je lâche le téléphone tandis que la douleur se répand dans tout mon corps. Mon cœur est comme dans un étau j'ai du mal à respirer.
Je la regarde dans les yeux et je lis l'horreur, la peur, le désespoir. Je vois les larmes inonder son joli visage alors que je commence à perdre connaissance.
Elle me lâche enfin pourtant je sais que c'est trop tard et je m'effondre. Mon cœur bat faiblement, irrégulièrement. La douleur est moins intense depuis qu'elle m'a lâché mais mon corps est comme meurtri.
Ma vue se brouille... et je ne comprends pas.
Le simple toucher de cette femme m'a tué ?
Je perds connaissance, la dernière sensation qui me parvient le claquement de ma porte d'entrée et une voix provenant du téléphone :
-Oui allô ?




Dernière édition par Naru le Mar 11 Oct 2016 - 21:49, édité 3 fois

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!

Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 4943
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Kapixxpmen le Mer 7 Sep 2016 - 0:15

Je voulais participer mais c'est normale 
Que personne participe 

Kapixxpmen
Explorateur du manga

Masculin
Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2016
Humeur : maladivement content

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Naru le Mer 7 Sep 2016 - 1:05

XD

Tu peux évidement participer!^^

Moi je participerais certainement!^^
J'avoue que je me suis demandée si le thème était à ce point pas inspirant pour que personne ne viennent en parler! XD

Pour participer, c'est simple. Il suffit de venir poster ton texte ici sous spoiler sachant qu'il doit respecter le nombres de lignes max (il n'y a pas de minimum!) et qu'on accepte pas les Fanfictions.( ni les poésies)

Tu n'es pas obligé de le poster tout de suite, tant que c'est fait avant le lancement des votes le 25, c'est bon! XD

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!

Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 4943
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Kapixxpmen le Mer 7 Sep 2016 - 1:20

Merci  j'ai déjà commencer peut être que ça attireras des gens ??!

Kapixxpmen
Explorateur du manga

Masculin
Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2016
Humeur : maladivement content

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Sagiga le Mer 7 Sep 2016 - 10:37

Mdr pauvre Naru xD 
C'est vrai que je suis pas venue poster de message mais je trouve ce thème hyper cool !!!
Je serai de la partie promis ^^

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)

Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 663
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Naru le Dim 25 Sep 2016 - 19:21

Whaou... tellement de participants que je vais pas pouvoir mettre tous ces textes sur l'accueil......

Perso j'ai écrit un petit texte mais je ne le mettrais que si d'autres personnes postent le leur ici avant la fin du concours (donc ce soir en faite...)

Et si personne ne le fait bah... tant pis... ce sera un concours annulé pour cause de manque de participants!

On verra au prochain.

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!

Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 4943
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Sagiga le Dim 25 Sep 2016 - 22:02

Ah mince !!!!
J'étais persuadée que c'était pour la semaine prochaine !!
Gomen Naru, tu crois qu'on peut le décaler d'une semaine ? Promis il y aura mon texte !

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)

Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 663
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Naru le Dim 25 Sep 2016 - 23:44

Ok le début des votes est repoussé jusqu'au 02 /10 (donc dimanche prochain)
... en espérant qu'on soit pas que deux.... ^^'

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!

Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 4943
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par oyukio le Jeu 29 Sep 2016 - 9:25

salut je participe aussi c'est la première fois mais j'espere que ca vous plaira je vous previen ce sera court

Désolé pour les fautes


ne vous fier pas au apparance:

une fille se balade dans la rue à première vue rien d'étonnent à cela si ce n'es les gens qui essaye de l’évité, de croisé son regard ou autre. Cette demoiselle malgré son apparence banal n'est rien de tel, un simple regard d'elle vous glace la sang et vous ne pouvez plus bouger. Et la vous vous demandez surement pourquoi? Qu'a t'elle de plus que les autres? En faite cela est très simple une rumeur circule sur elle. Elle aura tué sa famille et tous ses amis. Es que la rumeur est vrai, personne le sais, personne ne lui a jamais demandai. Cette fille est condamné a resté seul et considéré comme un monstre le reste de sa vie. Ou peut être pas ...


Voila dite moi ce que vous en pensé merci

oyukio
Explorateur du manga

Féminin
Messages : 11
Date d'inscription : 14/08/2016
Humeur : timide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par oyukio le Jeu 29 Sep 2016 - 9:32

je crois que j'ai pas compris comment on spoil un truc désolé

oyukio
Explorateur du manga

Féminin
Messages : 11
Date d'inscription : 14/08/2016
Humeur : timide

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Sagiga le Dim 2 Oct 2016 - 22:48

Voilà mon texte ! J'ai failli oublié de le poster ^^'

Spoiler:

La mémoire est étonnante. Je peux me souvenir d'un tas de détails insignifiants du moment où je l'ai aperçue.
La façon dont mes chaussures neuves serraient mes pieds, après les avoir meurtris toute la journée durant. Le goût, ou plutôt l'absence de goût de mon chewing-gum que je mâchais depuis le début de l'après-midi et qui avait commencé à durcir. Il y avait le bruit des voitures qui circulaient encore, sans doute des gens pressés de rentrer chez eux, vu l'heure tardive. On pouvait également distinguer le son de sirènes au loin, ou le grésillement du lampadaire juste au-dessus de ma tête. J'avais aussi très mal dans le bas du dos, comme souvent le soir en débauchant.
Si tous mes sens étaient en ébullition, un seul me faisait défaut : la vue. Quand je me remémore la scène, tout est si sombre. Certes, le soir était tombé, à cette période de l'année à l'approche de l'hiver, il faisait nuit à 19h, mais il y avait tout de même ce lampadaire juste à côté. J'ai vu quelque chose bouger dans la ruelle à ma droite et au lieu de passer mon chemin, je me suis arrêté.
Je me suis arrêté et j'ai vu cette silhouette recroquevillé, à moitié dissimulée par une poubelle.
Je suis sans doute resté immobile trop longtemps, parce que la silhouette s'est redressée et a commencé à s'avancer doucement. Même si je la voyais toujours mal, j'ai pu distinguer ses formes féminines et ses longs cheveux.
-Tout va bien ?
Pour toute réponse, elle a bondit sur moi et j'ai ressenti une vive douleur à la naissance de ma nuque qui m'a coupé le souffle.
-Aidez-moi. Cachez-moi.
Elle avait la voix rauque de quelqu'un qui a beaucoup crié et la respiration affolée. Ne songeant qu'à la douleur qui irradiait mon cou, ma colonne vertébrale et une partie de mon bras droit, j'ai vivement hoché la tête.
Je n'habitais pas loin, c'est pourquoi je rentrais toujours à pied du boulot. Il nous a fallu à peine cinq minutes pour rejoindre mon appartement en plein centre-ville.
Elle est entrée à l'intérieur, a fait à peine 3 pas et s'est effondrée. J'ai dû la porter jusqu'au canapé et j'ai alors remarqué qu'elle était vêtu d'une drôle de tenue, dans une matière semblable au latex qui recouvrait son corps du bout des pieds jusqu'au cou. Comme je n'ai pas trouvé de bouton ou de fermeture éclair, j'ai décidé de la laisser ainsi. Son souffle était régulier, elle n'avait pas l'air de souffrir, juste de dormir. À en juger par l'état de ses espèces de bottines (qui faisaient partie intégrante de se tenue), elle avait beaucoup marché, ou couru.
Elle avait pas franchement l'air d'une criminelle en fuite (sa tenue n'évoquait en rien l'uniforme d'un prisonnier). Du coup j'ai décidé de la laisser passer la nuit ici et de poser les questions le lendemain. De toute façon j'étais crevée.



Je me remémorais ainsi ma soirée de la veille en découvrant le bazar dans le salon. J'ai d'abord cru qu'on m'avait cambriolé mais la vision de la femme nue, assise à ma table en train de dévorer les restes d'un poulet rôti a tout de suite donné du sens à ce capharnaüm.
Elle remarque ma présence et me sonde du regard. Je n'ose pas trop la quitter des yeux, au risque de paraître trop curieux.
-Désolée j'avais faim.
Je cligne plusieurs fois des yeux, désemparé par cette justification. Heureusement nous sommes samedi, je vais avoir le temps de remettre un peu d'ordre.
-Et vous avez cherché de la nourriture sous tous les meubles de l'appartement ?
-Voilà bien longtemps que je n'étais pas rentrée dans une maison, j'étais un peu perdue. Je le suis toujours pour tout vous dire.
Je songe à la rejoindre pour prendre mon petit déjeuné puis je me rappelle de sa nudité et me frotte l'arrière du crâne.
-Où sont passés vos vêtements ?
Elle a un geste vague de la main et je comprends que les lambeaux de tissus gris éparpillés partout dans la pièce sont les restes de sa tenue. Visiblement elle n'a pas trouvé la fermeture éclair non plus...
Je m'éclipse dans ma chambre et reviens avec un T-shirt et un jogging que je lui lance. Elle me remercie et les enfile sous mon nez avant de continuer son repas.
Je prépare mon café et en profite pour l'interroger.
-Comment vous vous appelez ?
-J'avais un nom avant, mais je ne m'en souviens pas. Appelez-moi comme vous voulez.
Cette femme se fiche de moi ?
-Et vous venez d'où ? Vous avez été délogée ?
Elle secoue la tête.
-Je me suis enfuie.
Par réflexe je jette un œil à mon téléphone fixe, mon regard s'attarde sur les touches 1 et 7. Elle ne ressemble pas à une psycopathe criminelle mais les apparences peuvent être trompeuses.
-Écoutez, vous sembliez dans le besoin alors je vous ai ramenée ici. Mais je ne peux pas vous garder très longtemps, et si vous restez aussi mystérieuse sur votre identité, je vais devoir contacter la police.
Son attitude change du tout au tout. Elle reste immobile, le regard perdu dans le vide. Inquiet qu'elle ait fait un malaise ou quelque chose comme ça, je vais pour lui toucher la main mais elle sursaute et s'enfuit à l'autre bout de la pièce. Quand je fais mine de me rapprocher elle hurle et me supplie de rester où je suis. J'ai l'impression qu'elle tremble, elle est repliée sur elle-même. Ses longs cheveux bruns ondulés cache son visage. Je mets mes mains bien en évidence et avance doucement.
Cette femme ne sort peut-être pas d'une prison, mais d'un asile rien n'est moins sûr...
-Je ne vous ferez pas de mal.
-Ne m'approchez pas !
-Je veux vous aider...
-Non ! Je ne veux pas retourner là-bas !!!
-Où ça ?
Elle est assise par terre, en train de se tenir la tête et de se balancer d'avant en arrière. Je commence à sérieusement m'inquiéter.
-Ils font des expériences sur moi, sur mon corps. Parce que je suis un monstre.
Je me suis pas mal rapproché, je peux presque l'atteindre en tendant le bras. Sa détresse me perturbe grandement.
-Vous n'avez rien d'un monstre, calmez-vous.
Elle redresse la tête d'un coup, les yeux fous. Elle m'aperçoit, bondit en arrière mais se heurte au mur. Elle crie alors je recule d'un pas. Je ne reconnaît plus la femme décontractée et assurée qui dévorait mon poulet tout à l'heure. Elle est en pleine crise de panique et je n'ai aucune idée de la façon dont je dois la gérer.
Je comprends rapidement que seul, je ne vais rien pouvoir faire. Il vaut mieux appeler des spécialistes, si j'appelle la police, ils enverront certainement des psychologues.
Je recule sans la quitter des yeux, même sous mon T-shirt trop large, je vois sa poitrine se soulèver et s'abaisser rapidement, sa respiration est sifflante.
Je saisis le téléphone.
-Ne touchez pas à ça crie-t-elle !
-Vous n'avez pas à vous inquiéter, c'est pour votre bien !
-Ne faites pas ça !
Je compose le 17 et la première sonnerie retentit. Lorsque je me tourne à nouveau vers la femme, elle est sur moi et saisit mon avant-bras. Une douleur intense se propage jusqu'à mon épaule. J'ouvre la bouche pour crier mais aucun son ne sort de ma bouche. Je lâche le téléphone tandis que la douleur se répand dans tout mon corps. Mon cœur est comme dans un étau j'ai du mal à respirer.
Je la regarde dans les yeux et je lis l'horreur, la peur, le désespoir. Je vois les larmes inonder son joli visage alors que je commence à perdre connaissance.
Elle me lâche enfin pourtant je sais que c'est trop tard et je m'effondre. Mon cœur bat faiblement, irrégulièrement. La douleur est moins intense depuis qu'elle m'a lâché mais mon corps est comme meurtri.
Ma vue se brouille... et je ne comprends pas.
Le simple toucher de cette femme m'a tué ?
Je perds connaissance, la dernière sensation qui me parvient le claquement de ma porte d'entrée et une voix provenant du téléphone :
-Oui allô ?

Et je lance tout de suite le concours n°47 ^^

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)

Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 663
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Kapixxpmen le Mer 5 Oct 2016 - 22:27

Je suis vraiment désoler naru j'ai commencer a travailler le texte mais j'ai pas vraiment eu le temps en ce moment . Et je trouve dommage mais je pense que les gens préfére les dessins à l'écriture c'est d'ailleurs pour ça que la plupart des gens (que je connais je précise ) lise des mangas 
... Enfin bref ç est un texte sur Simon Weil et je fais ce que je peux pour le finir et le poster vraiment désoler encore  naru 

D'habitude je mets des tonnes de smileys et j'essaye de relativiser mais ça m'attriste un peu

Kapixxpmen
Explorateur du manga

Masculin
Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2016
Humeur : maladivement content

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Sagiga le Mar 11 Oct 2016 - 10:55

Hum du coup Naru, on lance les votes ?

_________________

Merci à Shaolan pour l'avatar et la signature *0*:

Plus que les discours des hommes,
écoute le souffle de la nuit et le murmure
de ton cœur. Eux ne mentent pas.
Ellana


(nous ne pourrons être tenus responsables en cas de défaillance de vos photorécepteurs)

Sagiga
Modératrice
Modératrice

Féminin
Messages : 663
Date d'inscription : 22/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Naru le Mar 11 Oct 2016 - 21:51

Oula....

Désolé... j'étais persuadée d'avoir lancée les votes depuis un bon moment déjà!!^^'

Voilà qui est fait!^^

Donc vous avez jusqu'au 30-10 pour voter!^^

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!

Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 4943
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Kapixxpmen le Mer 12 Oct 2016 - 0:03

Je ne pensais pas que le simple choix entre deux texte serait aussi dur , Le premier texte est très court , peut être un peu trop court pour certains , mais il est trouve je trouve intense et authentique , bien que l'on constate 1 ou 2 erreur de syntaxe et quelque fautes d'orthographe, ce texte est criant de verité , pour ma part il m'as énormément toucher , et je trouve brillant de rendre cette fille dangereuse seulement parceque les gens la voient comme cela, on sent la patte d'un débutant mais sourtout d'un passioné , bravo à toi pour cet écrit 


Le texte 2 est largement plus long mais ne perds pas pour autant en intensité , au début j'ai pensé que c'était une bonne idée de faire le héros principal le témoin un peu dépersonnaliser comme ci c'était chacun de nous (ce qui permet presque de ressentir la douleur à la fin ) , je dois avouer que l'introduction en parlant de la mémoire du personnage est plutôt bien penser mais pour ma part elle est un peu longue , quand on découvre la femme tellement peu farouche bien que ce soit une bonne idée sur le papier et un peu mal amenés, elle devrais être plus méfiante , elle est redevenue sauvage et les seule personne qu'elle côtoie l'on torturer , mais ce détail car ce n'est pas vraiment dérangeant pour l'histoire ne nous empeche en rien de se douter de la suite , en quoi cette femme est dangereuse ??? La deuxième partie est juste superbe , sa réaction , l'interaction entre les deux simples mais efficaces peut être parfois un peu trop , j'aurai aimer une description du visage montrant ce qu'elle as vécue . Au final le seul vrai défaut c'est que j'ai pas eu la réel sensation de vivre la scène sinon à part les détails que j'ai dit le reste est superbe , le rebondissement, l'introduction, le protagoniste qui panique.
Ce texte nous montre qu'une femme repousser dans ses derniers retranchements est prêtes à tout et est dangereuse.


Apres ces deux réflexions j'ai donc fais mon choix mais ça ç est secret :X

Kapixxpmen
Explorateur du manga

Masculin
Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2016
Humeur : maladivement content

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Naru le Mar 1 Nov 2016 - 12:54

Et j'ai oublié de te félicité Sagiga pour remporter ce concours!^^

La première place haut la main. ^^

merci aussi à Oyukio pour ta participation!^^ N'hesite pas à revenir faire un tour sur les concours de textes si le sujet t'inspire!^^

_________________

Merci à Tamiku pour son Kit Magnifique!!^^
Spoiler:

Un grand merci à Bakatenshi !!!!

Naru
Admin
Admin

Féminin
Messages : 4943
Date d'inscription : 23/10/2010
Humeur : Toujours de bonne humeur !!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours de Texte N°46 [fin des votes le 30/10]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum